La Touch ID inquiète un sénateur américain

La Touch ID d’Apple, aussi appelée capteur d’empreintes digitales, est l’une des spécificités de l’iPhone 5S. Alors que nouvelle fonctionnalité en enchante beaucoup, elle est aussi source d’inquiétudes pour certains.

C’est le cas du sénateur américain Al-Franken, qui a envoyé il y a peu une lettre au PDG d’Apple Tim Cook. Il explique qu’il est propriétaire d’un iPhone et s’inquiète de l’utilisation des empreintes digitales pour déverrouiller l’appareil.

Led-phone

« Il est clair pour moi qu’Apple a travaillé dur pour obtenir cette technologie et la mettre en œuvre de façon responsable. L’iPhone 5S stocke les données dactyloscopiques sur la puce et dans un format crypté. Il bloque également des applications tierces qui pourraient accéder à  ces données. Pourtant, d’importantes questions demeurent au sujet de comment cette technologie fonctionne, des plans futurs d’Apple pour cette technologie, et des protections juridiques qu’Apple va mettre en place. Je dois ajouter que quelque soit le soin d’Apple met en œuvre pour protéger ces données, les petits concurrents adopterons bientôt la technologie biométrique, avec des protections différentes de la vie privée. »

Dans sa lettre, le sénateur Franken pose plusieurs questions à Tim Cook, qui sont :

–   Est-il possible de convertir les données d’empreintes digitales stockées dans un format pouvant être utilisé par des tiers ?

–   Est-il possible d’extraire et de récupérer les données d’empreintes digitales via un autre iPhone 5S à distance ou directement sur l’appareil ?

–   Quelles sont les informations que l’iPhone 5S envoie à Apple concernant l’identification tactile ?

–   Apple pourra t’il  divulguer ces données au gouvernement américain ?

Nous ne savons pas si Tim Cook a déjà répondu directement au sénateur, mais la marque à la pomme a publié un article sur le sujet, qui pourrait répondre à plusieurs des questions ci-dessus.

« Le capteur d’empreintes digitales ne stocke pas les images de votre empreinte digitale. Il stocke seulement une représentation mathématique de votre empreinte digitale, et il n’est pas possible d’extraire de cette représentation mathématique votre empreinte digitale. L’iPhone 5S comprend également une nouvelle architecture de sécurité de pointe dans la puce A7,  appelée « Secure Enclave », qui a été développée pour protéger le code d’accès et des données dactyloscopiques. Les données dactyloscopiques sont cryptées et protégées par une clé. Les données dactyloscopiques sont utilisées uniquement par la «  Secure Enclave » afin de vérifier que votre empreinte digitale correspond aux données dactyloscopiques inscrites. Vos données d’empreintes digitales ne sont jamais accessibles par iOS ou d’autres applications, jamais stockées sur les serveurs d’Apple, et jamais sauvegardées sur iCloud ou n’importe où ailleurs. »

A noter que le sénateur Franken a donné 30 jours à Apple pour répondre à ses questions, et que ce n’est pas la première fois qu’il interagit avec Apple. En 2011, il avait déjà demandé à Apple une politique de confidentialité claire concernant les applications vendues sur App Store. Il a de plus présenté un projet de loi pour protéger les données de localisation des clients.

Share and Enjoy

  • Facebook
  • Twitter
  • Delicious
  • LinkedIn
  • StumbleUpon
  • Add to favorites
  • Email
  • RSS

m.dupart